La Bible de la Dysphorie de Genre
Traduction réalisée par Adéna Muráncsik.

Table des matières :

Introduction

Trans·gen·re - adjectif
Désigne ou se rapporte à une personne dont le sentiment d'identité personnelle et le genre ne correspondent pas au sexe qui lui a été assigné à la naissance.

Depuis que la civilisation humaine existe, il y eu des gens dont l’expérience de leur genre interne ne correspond pas aux caractéristiques physiques de leur corps. Les Gala, une classe de prêtres de sexe intermédiaire de l’empire sumérien, existaient il y a plus de 4 500 ans. Les cultures indigènes d’Amérique du Nord reconnaissaient un troisième genre bien avant le colonialisme européen, et le font encore aujourd’hui. L’empereur romain Elagabalus (218 ap. J.-C.) a insisté pour qu’on l’appelle Lady plutôt que Lord, et a même proposé une rançon récompense pour quiconque pourrait effectuer une chirurgie de reconstruction génitale.

Malgré cela, la compréhension moderne de l’expérience transgenre n’existe que depuis environ 130 ans. Même le mot “transgenre” ne date que de 1965, lorsque John Oliven l’a proposé comme une alternative plus précise au terme “transsexuel” de David Cauldwell (inventé en 1949), qui avait lui-même remplacé le terme “travesti” de Magnus Hirschfield (1910).

Être transgenre, c’est avoir une identité de genre qui ne correspond pas au genre présumé en fonction des organes génitaux que l’on a à la naissance. Cela peut signifier qu’une personne née avec un pénis est en fait une fille, qu’une personne née avec une vulve est en fait un garçon, ou qu’une personne ayant l’une ou l’autre configuration génitale peut ne pas correspondre entièrement à l’un ou l’autre côté de ce spectre et être non-binaire.

Une personne transgenre peut en venir à le reconnaître à tout moment de sa vie. Certains enfants l’identifient dès qu’ils sont capables de saisir le concept de différence entre les sexes, d’autres ne commencent pas à ressentir quoi que ce soit avant le début de la puberté, et d’autres encore ne réalisent pas que quoi que ce soit ne va pass du tout avant d’être pleinement adultes. De nombreuses personnes n’ont tout simplement jamais été exposées à l’idée que leur genre pouvait ne pas correspondre à leur sexe de naissance, ni à ce qu’elles ressentent, et ont donc simplement accepté leur sort.

Il est encore plus courant de penser que, même s’ils sont mécontents du sexe qui leur a été assigné à la naissance, ils estiment que ce n’est pas la même chose que ce que vivent les personnes transgenres. Certains peuvent penser que le souhait d’être transgenre et de disposer d’une transition est une sorte de manque de respect envers les “vrais” trans qui savent qu’ils sont en fait des garçons ou des filles “nés dans le mauvais corps”. Ces récits de l’expérience transgenre qui ont été diffusés par les médias populaires créent une impression très fausse de ce que signifie être transgenre et de ce que c’est que de grandir transgenre.

Cette expérience de discontinuité entre le genre présumé par la société et le sentiment interne de soi est ce que nous décrivons comme la dysphorie de genre, et est commune à presque toutes les personnes trans, indépendamment de leur position à l’intérieur ou à l’extérieur du binaire de genre. Il s’agit d’un sujet parfois politique au sein des communautés trans, car différents groupes ont leurs propres idées sur ce qu’est la dysphorie de genre, comment elle se manifeste et ce qui qualifie une personne de trans. Dans l’ensemble, cependant, ce débat est inutile et stérile, car la définition figurant en haut de cette page la façon dont ces termes s’entremêlent du début à la fin. Si tu t’identifies à un sexe qui ne correspond pas à celui qui t’a été assigné à la naissance, ta revendication de l’identité transgenre est valable, quelle que soit la façon dont tu vis cette incongruité.

Le but de ce site est de documenter les nombreuses façons dont la dysphorie de genre peut se manifester, ainsi que les nombreuses formes de transition de genre, afin de fournir un guide à ceux qui s’interrogent, à ceux qui commencent leur voyage transgenre, à ceux qui sont déjà sur leur chemin, et à ceux qui souhaitent simplement être de meilleurs alliés.